lundi 12 janvier 2009

Les "citoyens vigilants" devant l'hôtel du département...

video
Voici un extrait d'un reportage du journal télévisé de FR3 du jeudi 8 janvier 2009 sur l'opération "Citoyens vigilants". Ce sont environ 300 opposants au projet de construction d'un nouvel aéroport en Loire Atlantique qui se relayent, du lundi au samedi, une équipe le matin, une autre l'après-midi, devant l'hôtel du département ( le conseil général ) pour faire prendre conscience que ce projet est INUTILE, NEFASTE et RUINEUX ! Il détruirait plus de 47 exploitations agricoles qui fournissent actuellement 11% de la production laitière du département ! Il impacterait plus de 4700 hectares de terres agricoles réparties sur 16 communes ; alors même que les défenseurs du projet déplorent la disparition de 1500 hectares de terres agricoles par an, dans le département, sous l'urbanisation... Ce projet appartenant à une logique de développement économique du siècle dernier, a été très clairement désapprouvé par des personnalités comme : Nicolas Hulot, Jean-Marie Pelt, Jean-Marc Jancovici, Yves Paccalet, Yves Cochet, José Bové, François De Rugy , Isabelle Loirat, Françoise Verchère, Renaud... La réunion publique du 12 décembre dernier a bien montré que d'autres choix plus utiles à tous sont possibles ( énergies renouvelables, santé, éducation...), que l'utilité du projet n'a jamais été démontrée ( qualifié de "pari sur l'avenir" dans les conclusions de l'enquête d'utilité publique de novembre 2006, le nombre de passagers a augmenté mais pas le nombre de mouvements d'avions sur Nantes-Atlantique depuis dix ans, voir le nombre de mouvements des statistiques annuelles de l'aéroport de Nantes Atlantique ). S'il s'agit d'éviter le survol de la ville de Nantes, des solutions existent : mieux répartir le trafic aérien sur les aéroports voisins ( l'aéroport d'Angers est déficitaire, cet aéroport construit depuis tout juste dix ans est fermé l'hiver ! ), construire une piste orientée différemment sur l'aéroport Nantes-Atlantique ! Et ce n'est pas en construisant un nouvel aéroport en Loire Atlantique que l'on éviterait le survol de Nantes, puisque l'aéroport Nantes-Atlantique continuerait de fonctionner au moins pour la société AIRBUS... Ce projet surdimensionné ( coût évalué actuellement à 2 ou 3 milliards ) pèserait très lourd dans le porte monnaie du contribuable français...